Centre de Yoga de La Bertais

Information sur les activités du Centre et échange entre les Amis de La Bertais-Vassot

Yann

Sur les chemins de Compostelle (5)

person Yann
date_range 16 août 2008
visibility consultations

 De Monistrol à Saugues

La dernière fois, je vous ai appâté en vous parlant du trésor de l'église de Monistrol. Et bien, sans plus attendre, voici un premier darshan de la magnifique "Vierge en Majesté" du XIIIème qui trône dans le transept de droite.  (cliquez sur l'image pour un gros plan sur les visages)

vierge_monistrol_0.jpg

Statue polychrome du XIIIème siècle
Gros plan sur les visages en cliquant sur la photo !

----------------

 

 

christ_jardinier_1.jpgDans la même église, se trouvent encore quelques statues remarquables, bien que de moindre antiquité. J'ai particulièrement été intéressé par celle dite du "Christ Jardinier" (XVIIIème), car je ne connaissais pas l'épisode évangélique auquel il renvoie.

 

 

Figurez-vous que le troisième jour après la mise au tombeau du Christ, alors que Marie Madeleine était venue se recueillir sur place, elle trouve la sépulture vide.

Interloquée et inquiète, elle cherche autour d'elle quelqu'un capable de lui donner une explication, quand, tout à coup, elle entend un bruit derrière elle. Elle se retourne et croît alors reconnaître le jardinier du coin!

 

C'était en réalité le Ressuscité ; elle s'attendait si peu à le voir qu'elle ne l'avait pas reconnu...

 

D'où le thème inhabituel de cette sculpture, que je n'avais encore jamais rencontré : le Christ avec une pelle dans la main droite : le "Patron" des prêtres ouvriers, peut-être !...

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 Et à présent,  compagnons, il est temps de reprendre le Chemin car une rude montée nous attend si nous voulons ressortir de cette gorge!

gorge.jpg

Mais l'effort est de courte durée car à mi-hauteur, nous voilà déjà arrêtés par un nouveau sanctuaire : une chapelle troglodyte dédiée à Sainte Madeleine et nichée dans une ancienne grotte celtique dont l'entrée à été maçonnée au XVIIIème siècle.
Pour ceux qui connaissent la grotte de Ramana Maharshi à Tiruvanamalaï, la ressemblance est frappante...

stmadeleine.jpg

Ce sera, à vrai dire, le seul sanctuaire qui nous présentera porte close : qu'à cela ne tienne, la détermination et les dons d'équilibriste de la photographe nous permettent de vous montrer un cliché inédit de l'intérieur (fallait tout de même avoir de petites mains pour passer entre les barreaux) !

chapellemadeleineinterieur.jpg

Et puis, de cet endroit et en se retournant, on a aussi une remarquable vue plongeante sur Monistrol et sa rivière qui offre, aux amateurs de sensations fortes, la possibilité de rafting :

monistrol_madeleine_1.jpg

 

Juste un peu au dessus de la chapelle St Madeleine, nous voilà rendus au minuscule hameau d'Escluzet, niché sur un ressaut de la falaise. Nous y rencontrons un vieux monsieur, peintre Anglais en plein travail (ressemblant un peu à Douglas Harding) qui nous invite à visiter sa galerie d'exposition attenante...

peintre.jpg

Après cette nouvelle halte inattendue (la seconde en moins de 2 kilomètres, ce qui explique pourquoi nous ne réussissons guère à dépasser les 10 km par jour!), en route pour le hameau suivant, celui de Montaure qui se trouve, lui, en haut des gorges et qui va donc nous mettre de plain-pied avec le plateau du Gévaudan...

 

 

buvette.jpg

 

 

Mais si vous pensez pouvoir vous y rafraîchir le gosier après cette rude montée de 4 kms, vous vous trompez! Nous ne sommes PAS en Bretagne, et il n'y a pas le moindre estaminet à moins d'1h20 de marche, comme nous le rappelle gentiment le "service de communication" du GR !

 

 

 

 

 

Qu'à cela ne tienne, nous nous contenterons de humer les fleurs sauvages et de deviser silencieusement avec la gente aillée, seule âme qui vive rencontrée dans cette "mégalopole"...

digitales.jpg-coq.jpg

A propos d'animaux, il nous est arrivé de croiser des pèlerins voyageant avec une bête de somme (âne, mulet ou petit cheval). Par contre, et cela est bien agréable, nul VTT sur le Chemin et encore moins d'engins motorisés (hors tracteurs agricoles). L'absence des bruits de la "civilisation" demeure donc bien encore l'un des atouts de cette partie de la Via Podiensis... 

cheval.jpg

Bon, mais avec tout cela, et à condition de ne pas s'attarder sur nos autres rencontres animalières, nous serons en vue de la ville de Saugues avant la fin de ce post !

cochon_1.jpg-vache.jpg

Vous ne saurez donc rien de la délicieuse omelette aux champignons dégustée dans le dernier hameau rencontré avant la fin de cette étape, celui de Rognac!

menu.jpg

Mais vous aurez droit, bien entendu, à cette magnifique vue du Gévaudan, celle qu'offre le GR aux marcheurs arrivant à proximité de Saugues, étape obligée de tous les pèlerins et qui fera (si je trouve le temps) l'objet d'un dernier post...
(Cliquez sur la photo pour l'agrandir!)

saugues_1.jpg

 

 Textes de votre serviteur "Jacquet" débutant,  photos de sa "Jacquette" préférée...

coquille.jpg

 

 

 

 

Publié dans 09-Voyage voyage...
Yann

Sur les chemins de Compostelle (4)

person Yann
date_range 8 août 2008
visibility consultations

De Montbonnet à Monistrol d’Allier

A partir du lac de l'Oeuf  et pour plonger dans les gorges de l’Allier, situées à quelques 600 mètres en contrebas, le GR prend des formes variées. Chemin forestier d’abord (le temps de quitter les cimes de la forêt de conifères où nous avait laissé le précédent post), puis petite route goudronnée jusqu’au hameau du Chier (si si c’est vrai, regardez la pancarte !), et encore, chemin agricole se transformant subitement en un sentier aussi étroit qu’escarpé conduisant sur le pallier intermédiaire que représente le village de Saint-Privat d’Allier (890m).
Ensuite et de ce village, le GR remonte de 90 mètres vers le très beau site de Rochegude. Il s’agit d’un promontoire qui surplombe le fond des gorges et d’où on aperçoit notre destination finale : Monistrol d’Allier. Sur ce tronçon, on a de nouveau droit à tous les types de voies : de la petite route goudronnée au sentier à peine tracé qui coupe les lacets de la route officielle et nous fait dévaler sans ménagement la pente des gorges. Compter une douzaine de kilomètres pour ce tronçon particulièrement accidenté, et, chemin faisant, pas moins de trois sanctuaires à visiter, ce qui peut sans problème occuper le touriste-pèlerin une bonne journée… (le vrai pèlerin, se doit, lui, de faire quotidiennement double distance -20 km en moyen- s’il veut couvrir la totalité du chemin en deux mois !

Voici en images un aperçu de ce que ça donne :
 sommet.jpg

Vue du lac de l'Oeuf (1200 m) avant de redescendre vers l' Allier...

 

fleur.jpg

Les fleurs omniprésentes quémandent le regard d'Anne-Marie et obligent à d'incessantes pauses photos...

 

 

lechier.jpg 

A l'extrême droite de la photo, la preuve irrécusable du passage à chier !

 

paysage.jpg

Dernière vue d'ensemble avant la plongée à couvert...

 

amsousbois.jpg

La descente en sous-bois, avant l'arrivée à Saint Privat-d'Allier

 

stprivas.jpg

Accroché à flan de coteau, le village de Saint-Privat-d'Allier est une étape obligée des pèlerins qui y trouvent en abondance gîtes et couverts, plus petits commerces pour refaire les provisions de route. L'église romane et les vestiges du château offrent un très beau point de vue semi-circulaire sur le paysage environnant...

  Mais ce gros village est aussi le point de départ de la remontée (4km) vers le magnifique site de Rochegude (où a été tournée l'une des scènes de pique nique du film!).

Il s'agissait autrefois d'une place forte, à la frontière du Velay et du Gévaudan, dont seuls subsitent un reste de donjon et la toute petite chapelle dédiée à... Saint Jacques, bien évidemment !

rochegudeam.jpg

rochegudefamille.jpg

 

rochegude.jpg

Du donjon, vue imprenable sur toute la vallée (cliquez sur la photo pour l'agrandir !). Avec, en face et en contrebas, le petit village de Monistrol, au pied de l'Allier, où il nous reste encore à descendre...

 

 rochegude_stjacques.jpg -rochegude_chapelle_1.jpg

Mais certainement pas avant d'avoir rendu hommage au maître du lieu  !

 

rochegude_livreor.jpg

 Faute de mobilier, c'est sur le petit autel de pierre que se trouve le livre d'or où, sous le regard de St Jacques (en haut à droite), une jeune "pèlerine" s'apprête à consigner ses états d'âmes...

 rochegude_descente2_1.jpg

 Quelques passages de la descente vers Monistrol sont légèrement acrobatiques... (cliquez sur la photo)

monistrol_gare.jpg

Mais 4 km plus bas, on fini bien par arriver à Monistrol d'Allier.
Derrière la petite gare, on aperçoit un bras de la rivière... (cliquez sur la photo)
Le village est un peu plus petit que celui de St Privas, mais était, depuis l'origine du pèlerinage (Xème siècle), le point obligé de passage de tous les marcheurs car le seul endroit où existait un chemin d'accès et un bac pour traverser l'Allier. Le bac fut remplacé au IXXème siècle (et suite à la noyade du dernier passeur et de son fils lors d'une grosse crue),  par un pont métallique, lui-même tout récemment doublé d'un viaduc routier "moderne".

Le prieuré était un lieu d'accueil réputé pour les pèlerins, qui, durant ces trente premiers kilomètres de la via podiensis, avaient souvent déjà eu l'occasion de se faire quelques frayeurs (les loups, si ce n'est la fameuse "Bête" du Gévaudan rodaient nombreux dans le secteur). Après la traversée périlleuse de l'Allier, ils trouvaient donc à Monistrol réconfort, tant matériel que spirituel.
C'est amusant de constater qu'aujourd'hui encore une bonne partie de la vie économique du village est dépendante des pèlerins randonneurs. Par exemple, la toute petite boulangerie-épicerie du village (la dernière d'ici la ville de Saugues située à une quinzaine de kilomètres ) se remplit et se vide, tel un siphon, au rythme des arrivées et départs des randonneurs...

La petite chapelle romane du vieux village contient, quant à elle, plusieurs merveilles de l'art religieux médiéval, mais, patience, pour en savoir plus vous devrez attendre le prochain épisode...

coquille.jpg 

Publié dans 09-Voyage voyage...
Yann

Encore un jeu d’été !

person Yann
date_range 30 juillet 2008
visibility 2 consultations

 Regardez le portrait inédit ci-dessous et tentez de deviner qui en est le sujet.

svamiji_pere.jpg

 

Inscrivez vos propositions en commentaires de ce post.

Si personne n'a trouvé d'ici  3 jours, je donnerai un premier indice...

Si cela ne suffit pas, 3 jours plus tard vous aurez doit à un second indice, et ainsi de suite...

 

Allez, les paris sont ouverts dès à présent !

Publié dans Sangha news