Centre de Yoga de La Bertais

Information sur les activités du Centre et échange entre les Amis de La Bertais-Vassot

Joel Caillerie

Les plus belles fêtes de fin d’année de toute ma vie…

date_range 2 janvier 2010
visibility 1 consultations

 La période des fêtes se termine et, pour une fois, je ressens une plénitude et un infini bonheur – non qu’elles soient passées mais qu’elles aient pu être aussi riches…

Tout a commencé voici déjà un moment, précisément le 4 janvier dernier lorsque Anne, ma première femme, a repris contact et souhaité que nous posions de nouvelles bases comme parents. Pour ainsi dépasser la relation - très conflictuelle depuis la séparation en 1999 - et marquée par des ruptures (je n’ai pas vu durant, respectivement 8 ans et 5 ans, deux de mes filles) et beaucoup de déchirements.

Tout au long de l’année, le lien fut renoué avec Anne, et mes deux filles : Pauline et Hélène, sous les yeux éberlués de Samuel et Aude, nos deux autres enfants. C’était d’autant plus important que chez Samuel et Hélène , une naissance était attendue… Cela a permis de vivre en communion ces moments bénis entre tous et d’accueillir avec une même ferveur et Augustin (en juillet) et Lilou (en novembre). Nous avons ainsi pu assister tous ensemble au baptême d’Augustin (alors que Samuel et Claire avaient dû envisager un mariage civil et un mariage religieux à des dates différentes…)

 

DSC01356.JPGH__l__ne_et_Lilou.jpg

 

Mais l’apothéose s’est déroulée durant les fêtes. Les filles avaient exprimé le souhait de vivre Noël avec leur père et mère. Nous avons accepté et Jocelyne, ma compagne, était également présente ; tout s’est déroulé le plus paisiblement du monde. Comme Samuel passait Noël dans sa belle famille, nous nous sommes retrouvés à nouveau lors de sa venue sur Laval pour lui faire une surprise et fêter dignement ses 30 ans. A cette occasion, je me suis souvenu – qu’en plein divorce – je n’étais pas présent à l’anniversaire de ses 20 ans... Il y avait donc chez moi la volonté d’effacer ce malaise, notamment en réalisant un diaporama retraçant en photos un album des grands moments de sa vie.

J’ai fortement ressenti lors de cette soirée qu’une page sombre était vraiment tournée et que désormais, la réconciliation était complète. Le symbole le plus fort fut cette photo prise lors de ce repas, où nous sommes ensemble tous les six : impensable voici un an, alors que la dernière remontait à plus de 10 ans !

 

Nous_6___28_12_2009.jpg

 

J’ai cru bon écrire ce petit texte que j’ai adressé le jour de l’an à Anne, Samuel, Aude, Hélène et Pauline et qui évoque ce que nous vivons de si fort présentement :

 

Après 99 si morose,
    C'est en apothéose
    Que finit l'an 2009 !
    En voici un tout neuf...
    Que nous réserve 2010 :
    Des ennuis, des surprises ?

 
    Voici l'heure des voeux :
    Tout d'abord soyez heureux,
    Et profitez d'une santé,
    Sans à-coups, ni ratés.
 
   
Que pour ce nouvel an,
    Vous profitiez pleinement,
    De chaque instant présent,
    Au moins jusqu'au printemps !...

 

A chacun, je souhaite d’avoir également passé de bonnes fêtes de fin d’année et j’adresse ces mêmes vœux (vous qui êtes ma deuxième famille…) à chacun. Pour ma part, j’ai passé les plus merveilleuses fêtes de fin d’année de toute ma vie…

Publié dans 07-Témoignages personnels
Joel Caillerie

Ethique, actualité et engagement

date_range 26 novembre 2009
visibility consultations

Quel regard portons-nous sur l’actualité ?

Comment vivons-nous ce lien concrètement ?

Que faisons-nous pour agir à notre niveau ?

Ces questions peuvent et doivent nous interpeller.

Rapports_ns_plantu.jpg

Si je schématise, on peut dire que, globalement, chacun des bertaisiens que nous sommes est plus préoccupé par une démarche de transformation personnelle, selon la règle bien connue qui spécifie que si l’on veut agir à l’extérieur, il convient d’abord de balayer à l’intérieur…

Certes, c’est sans doute vrai. Mais pour autant, sachant que ce processus de transformation demande de longues années (voire la vie entière…), devons-nous pour autant déserter le champ de bataille du monde ? A mon avis : non.

 Et je vous propose d’aborder cette question à deux niveaux : celui de notre implication face à l’information d’abord, avant d’aborder ensuite notre engagement au quotidien.

Lecteur_chinois.jpgFace au trop plein d’informations, comment se situer ? Ce qui importe, ce n’est pas tant la quantité mais la qualité. Car, comment ne pas saturer, voire éprouver un ras-le-bol en écoutant en boucle France Info des heures durant ? Ce qui compte, c’est de se tenir informé, sans se laisser submerger. Pas facile, à l’heure où les médias – au nom de l’audimat - actionnent en permanence le facteur émotionnel pour attirer lecteurs, auditeurs et téléspectateurs. Il convient de trouver la bonne distance. Privilégier la lecture quotidienne du journal au 20 heures de TF1 est une attitude qui rentre très bien dans ce schéma là.

Le risque face à l’inflation informative c’est de se couper complètement de toute source d’information. D’être tellement dérouté par des versions divergentes et d’éprouver un tel dégoût qu’en final cela provoque un inévitable désengagement. On s’en rend bien compte à l’heure des élections avec le phénomène croissant de l’abstention.

Engagement, un mot qui résonne si noblement à mes oreilles. Pour autant, un mot bien souvent galvaudé ou détourné de son sens. La dignité d’un être passe par son intérêt pour ses frères en humanité et par voie de conséquence sur ce qui se passe dans la Cité.

Il existe de multiples formes d’engagement, permettant ainsi à chacun de n’avoir aucune bonne excuse pour refuser un service minimum. L’essentiel réside dans l’attitude d’ouverture plutôt que dans la satisfaction d’avoir son agenda rempli tous les soirs de multiples réunions où, pire encore, de voir apparaître son nom (et sa photo) dans la presse et de prendre ainsi la grosse tête. Le risque est grand dans l’engagement que soit réactivé l’un des 3 grands fléaux humains : l’aspiration à la gloire, à la reconnaissance.

Le bon compromis me semble être dans un double engagement : celui qui consiste à accomplir une action de proximité (en devenant bénévole aux Restos du cœur par exemple) et par ailleurs en s’engageant dans une initiative aux dimensions du monde (en parrainant la scolarité d’un enfant d’un pays d’Afrique par exemple).

 restos_du_coeur.jpg

 C’est animé de ces convictions que je souhaite apporter ma contribution ici même sur notre blog en participant à l’animation du débat, en évoquant des faits d'actualité, en sucsitant la réflexion et en mobilisant sur des projets qui favorisent la dignité humaine et l’avenir de la planète.

Une nouvelle rubrique « Regards sur le monde » vient d'être créée. Elle sera alimentée par tout bertaisien se sentant concerné et impliqué par le vaste chantier du monde.

Pour ma part, je tiens ainsi à être fidèle à ce proverbe chinois qui énonce que « celui qui a déplacé la montagne, c’est celui qui a commencé par enlever les petites pierres ».

Ronde_multicolore.jpg

Publié dans 11-Regards sur le monde
Joel Caillerie

VERTIGE

date_range 29 octobre 2009
visibility 4 consultations

 

VERTIGE

vertige1_2.jpg

 

Tête et nuque raides
Sensation d'étourdissement
Peur du gouffre

VERTIGE


Un sourire à l'envers
Vu dans l'oeil du maître
Voici venu le lâcher-prise

PLONGEON

 

vertige2.jpg

La digue s'est rompue
Les flots se sont déversés
Vais-je être submergé ?

CHAMBOULEMENT

 

Pas facile les premiers pas
En terre inconnue
Sans sa coquille protectrice
Impression d'être nu

TROUBLE

vertige3.jpg

 

 Accueillir ce malaise
Accueillir ce bonheur
Laisser faire le présent
Pour continuer la route

JOIE

Un pas de moins à faire
Promesse d'accomplissement
Incitant à la persévérance
En direction du but

RENAISSANCE

 

 Je dédie ce texte aux témoins de ce "vertige", en tout premier lieu Yann - l'oeil du maître - Guy, Marie-Anne, Nadia, Jean-Pierre et Xavier.

 

Publié dans 07-Témoignages personnels, 08-Vos créations artistiques et littéraires, Vos textes et poèmes